A venir          Derniers événements          Archives

[04.03.09] Vernissage de la revue Carnets de bord

Dans le cadre de la sortie de son dernier numéro intitulé «gouverner par la viande», la revue de sciences humaines Carnets de bord organise, en association avec la Société d'études thanatologiques de Suisse romande et le cinéma l'Oblò (Lausanne), la projection du film documentaire de Georges Franju, Le sang des bêtes (1949, durée 21 min.). Réalisé sur les abattoirs parisiens de Vaugirard et de La Villette, le film, d'un réalisme exacerbé et rarement projeté, est une occasion de revenir sur le dossier thématique de la revue. A l’issue de la projection, Claire-Lise Debluë (Université de Lausanne, Section d'histoire et esthétique du cinéma) et Michel Porret (Université de Genève, Département d'histoire générale) discuteront du film et de l'imaginaire des abattoirs, ces «tribunaux de la mort pour les bêtes», selon l’expression d'Alfred Döblin.

Mercredi 4 mars 2009 au cinéma l'Oblò, à Lausanne.
Vernissage et apéritif dès 19h00.
Projection et discussion: 20h00.

La nouvelle livraison de la revue de sciences humaines Carnets de bord est consacrée à la viande comme levier et comme révélateur de gouvernement : «gouverner par la viande' ». Les textes de ce dossier cherchent à interroger la viande de boucherie, avec ses valeurs, ses lieux et ses acteurs, comme un instrument de pouvoir. Jusqu'où et selon quelles modalités les normes, les sensibilités, les savoirs qui constituent la viande en objet comestible s'inscrivent-ils au cœur des pratiques du gouvernement des hommes, dictent et agencent les conduites quotidiennes? En considérant la viande comme un lieu de réfraction des relations d'autorité et de domination, il s'est agi d'explorer un domaine que les sciences humaines arpentent trop souvent par la bande, pour en faire, momentanément au moins, le centre d’une réflexion.

Sommaire du dossier:

  • Michel Porret «Abattoirs : le sang des bêtes et la vie des humains»
  • Marco Cicchini, «Viande politique et politiques de la viande. Genève au XVIIIe siècle»
  • Bruno Racalbuto, «L'abattoir. Enjeu politique et architecture publique. Genève 1844-1876»
  • Anne-Elène Delavigne, «Entre éleveurs et mangeurs: où est la viande ? »
  • Maxime Michaud, «Qui mange l'antilope ? Production, distribution et consommation de la viande de brousse issue du tourisme cynégétique dans le nord du Bénin»
  • Arnaud Frauenfelder, «Consommations de viande, distinctions et régulations sociales»

Notes de lecture:

  • Claudine Burton-Jeangros, A l'abattoir : Travail et relations professionnelles face au risque sanitaire (2008), de S. Müller.
  • Yan Schubert, Un éternel Treblinka (2008), de C. Patterson.

Le flyer